Accueil » Le dernier satellite franco-américain cartographie les océans, les rivières et les lacs du monde entier

Le dernier satellite franco-américain cartographie les océans, les rivières et les lacs du monde entier

Lancement d'un satellite

Source : Pixabay.

Un projet de satellite conjoint américano-français a été lancé dans le but de cartographier la quasi-totalité des océans, rivières et lacs du monde. Le lancement du satellite a eu lieu tôt vendredi matin à bord d’une fusée SpaceX depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie.

Ce lancement marque l’année de réussite de la NASA, qui cherche à améliorer ses capacités d’observation de la Terre. Le satellite mesurera les niveaux d’eau dans plus de 90 % de la surface de la Terre, ce qui permettra aux scientifiques de suivre les flux et d’identifier les zones à haut risque potentiel, ainsi que d’étudier des millions de lacs et de rivières, de la source à l’embouchure.

Aperçu du lancement du satellite franco-américain

Le satellite franco-américain a été lancé tôt vendredi matin à bord d’une fusée SpaceX depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie. Ce lancement marque l’année de réussite de la NASA qui cherche à améliorer ses capacités d’observation de la Terre.

Voici une vidéo en anglais parlant de ces faits :

Le satellite a la taille d’un SUV (Sports Utility Vehicle) et il mesurera la hauteur de l’eau sur plus de 90 % de la surface de la Terre. Cela permettra aux scientifiques de suivre les flux et d’identifier les zones à haut risque potentiel, comme les inondations ou les sécheresses, dans le monde entier.

Objectif du satellite franco-américain

Le but premier de ce projet de satellite conjoint USA-France est de cartographier la quasi-totalité des océans, rivières et lacs du monde. Il étudiera des millions de lacs ainsi que 2,1 millions de kilomètres de rivières, de la source à l’embouchure, ce que la flotte actuelle de la NASA, qui compte près de 30 satellites d’observation de la Terre, ne peut faire.

Grâce à cette nouvelle capacité, les scientifiques pourront mieux surveiller les niveaux d’eau mondiaux, ce qui pourrait aider à comprendre les effets du changement climatique sur notre environnement ou à détecter les changements du niveau de la mer dus à la fonte des calottes glaciaires ou des glaciers.

Avantages pour les chercheurs et les scientifiques

Les données recueillies par ce nouveau système satellitaire offrent de nombreux avantages aux chercheurs et aux scientifiques en les aidant à détecter les changements dans les niveaux d’eau mondiaux qui peuvent avoir un effet sur nous localement ou globalement. Par exemple, il peut aider à localiser les zones à risque d’inondation ou d’autres catastrophes naturelles en raison de niveaux d’eau plus élevés que la normale causés par la montée du niveau de la mer ou l’augmentation des précipitations dans certaines régions du monde.

En outre, elle peut aider à suivre les différentes espèces de la vie aquatique dans différents écosystèmes ou aider à détecter la contamination dans les organismes locaux tels que les étangs ou les lacs qui peuvent être dangereux pour la consommation humaine s’ils ne sont pas traités de manière appropriée à temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *