Accueil » L’Indonésie interdit les relations sexuelles avant le mariage

L’Indonésie interdit les relations sexuelles avant le mariage

Interdiction des relations sexuelles avant le mariage

Source : Pixabay.

Le parlement indonésien a approuvé mardi un nouveau code pénal qui rendra les relations sexuelles hors mariage passibles d’un an de prison. Cette nouvelle loi concerne en outre les relations sexuelles entre un couple avant leur mariage. Cependant, selon les critiques, cette mesure pourrait bafouer la liberté des individus.

Les nouvelles lois s’appliquent à la fois aux Indonésiens et aux étrangers et rétablissent également l’interdiction d’insulter le président, les institutions de l’État ou l’idéologie nationale indonésienne connue sous le nom de Pancasila.

Le nouveau code pénal, qui a été approuvé à l’unanimité par le parlement, remplace un cadre en place depuis l’indépendance de l’Indonésie en 1946.

Des protestations auprès des Indonésiens

Les autorités ont tenu compte des opinions de chacun. Par ailleurs, selon le ministre des droits, il est maintenant temps de mettre en place des mesures beaucoup plus strictes et de laisser les lois datant des périodes coloniales.

Voici une vidéo en anglais relatant cette nouvelle :

La nouvelle loi proposée a déclenché des protestations dirigées par des étudiants lorsqu’un projet complet a été publié en septembre 2019, au milieu des craintes qu’il ne restreigne les libertés individuelles. Au moins 300 personnes ont été blessées dans les troubles, qui ont également été alimentés par la crainte que de nouvelles lois sapent la lutte contre la corruption.

Un pays musulman

L’Indonésie, le plus grand pays à majorité musulmane du monde, a connu une augmentation du conservatisme religieux ces dernières années. Dans certaines parties du pays, des lois très strictes ont déjà été adoptées. Il y a notamment la province semi-autonome d’Aceh, où les jeux de hasard et l’alcool ne sont pas autorisés. La flagellation publique est également pratiquée dans la région pour diverses infractions, notamment l’homosexualité et l’adultère.

Un précédent projet de code devait être adopté en 2019, mais a été reporté en raison de protestations généralisées, ce qui a incité le président indonésien Joko Widodo à intervenir. Cette nouvelle loi n’est pas toujours bien perçue par les citoyens. En effet, si en Iran, les femmes ont protesté pour leur liberté, cette nouvelle loi pourrait également déclencher des manifestations dans le pays. Certes, il s’agit d’un pays musulman, mais à l’heure actuelle, tous aspirent à beaucoup plus de liberté et cela serait considéré comme une atteinte à la liberté des gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *